Marketing Mobile : Pourquoi Vous Devez Absolument Vous en Soucier

Smartphone CaféInternet aura mis peu de temps à détrôner la télévision. La publicité sur le web est aujourd’hui beaucoup plus importante que celle de la télévision.

La migration vers un support plus accessible, instantané, permet maintenant aux annonceurs de se positionner quasiment partout.

Le développement permanent des appareils mobiles accentue cette tendance, et offre de nouvelles perspectives aux entreprises.

Ce qu’on peut à présent appeler « la décennie du mobile » se prolonge, et oblige le marketing à s’adapter à ses nouveaux impératifs.

L’évolution permanente des plateformes de contenu trace clairement la route que le marketing mobile devrait prendre pour 2018. Si se positionner sur les supports de poche devient donc indispensable, un nombre important d’annonceurs hésitent encore à sauter le pas.

Voici pourquoi vous devez absolument vous intéresser au marketing mobile en 2018.

Publicité digitale : un essor à prévoir

La recrudescence de la publicité digitale a commencé il y a maintenant quelques années. 2018 devrait marquer le passager vers une étape plus importante encore, car la portée du marketing mobile annonce une hausse conséquente dès le début de la nouvelle année.

Pour les investisseurs, les supports digitaux, et en particulier ceux mobiles, présentent un potentiel que les canaux classiques ont du mal à égaler.

Le desktop, pourtant référence considéré comme « indétrônable » par les marketeurs old school, se fait largement dépasser par les smartphones et autres phablettes.

Les investissements en faveur du marketing mobile dépassent de loin les chiffres autrefois annoncés pour les supports réguliers. La raison à cet essor est simple : les internautes sont actuellement majoritaires à naviguer exclusivement sur smartphone ou sur tablette.

Au cours des 3 dernières années, on a pu constater que le taux de navigation sur mobile confirme une tendance précédemment relevée par Google.

Bien que certains annonceurs aient vu là un phénomène éphémère, d’autres, plus réceptifs, ont su se positionner dès les premiers constats pour s’approprier les avantages du marketing sur mobile.

2018 s’annonce comme l’année au cours de laquelle les annonceurs hésitants auront à rejoindre le mouvement.

Les choix budgétaires des entreprises les plus influentes, comme ceux des entités moins connues reposent en grande partie sur la stratégie mobile adoptée.

Il n’est ainsi plus question de se demander si la migration vers un format plus accessible est utile ou pertinente. A ce jour, elle devient indispensable.

La politique de réduction des coûts liés à l’itinérance des données mobiles sur le territoire européen vient également conforter le mouvement.

Il est, en effet, prévu de diminuer le coût de ces services afin de favoriser la connectivité des internautes voyageant à travers le continent.

Les réseaux sociaux : des plateformes de contenu de choix

Réseaux Sociaux MobileLes réseaux sociaux ont pris une place de première importance auprès des générations connectées.

Toutes les tranches d’âge sont concernées, des plus jeunes aux seniors. La fin de l’année 2017 met en évidence l’intérêt que les utilisateurs portent aux réseaux sociaux : tous les jours, ce sont des milliards d’inscrits qui échangent et partagent sur ces plateformes.

Si Facebook et Twitter sont les plus fréquentés par les Français, les sites comme Instagram, Pinterest ou Tumblr intéressent aussi les particuliers aux centres d’intérêt aussi divers que variés.

Les annonceurs n’ont pas loupé le coche, et ont rapidement mis en place des actions visant à rediriger les internautes vers leurs plateformes.

Les entités commerciales, les blogs, et même les sites spécialisés dans des domaines bien particuliers ont choisi de créer leur propre communauté sur les différents réseaux sociaux, et d’interagir directement avec leurs abonnés.

Les plateformes de vente sont actuellement les plus avantagées, car elles peuvent bénéficier d’une touche virtuelle facilitant l’achat direct via l’application du réseau social, sans donc nécessiter de redirection vers le site de vente en ligne.

Si ces options ne sont actuellement disponibles qu’aux USA, il y a fort à parier que les versions européennes et asiatiques soient bientôt proposées.

Les internautes voient là un gain de temps considérable, mais aussi une facilité d’utilisation qui semble favoriser la rétention des clients sur le long terme.

L’intégration de pages de boutiques internes est également envisagée par Facebook.

Cette nouveauté devrait prendre forme en 2018, et mettra en avant la réunion de magasins virtuels accessibles depuis une seule localisation.

Les contenus vidéo, pensés pour les mobiles

Marketing videoLe support vidéo est un indispensable au marketing. La vidéo est, sans aucun doute, la version préférée des internautes, toute tranche d’âge et tout profil confondus. Il faut dire que les vidéos sont à la fois accessibles et faciles à comprendre.

Bien détaillées et offrant des informations savamment sélectionnées, elles enregistrent des performances supérieures à tout autre type de support.

Mieux fournies que les images, les vidéos ont aussi l’avantage d’être plus ludiques que des textes.

Ce support dispose d’un atout supplémentaire : il est facile à partager sur la toile, et principalement sur les réseaux sociaux.

Cet avantage, combiné à son accessibilité donne la possibilité de toucher un spectre plus large par rapport au ciblage initial.

Les internautes sont des utilisateurs friands de contenus originaux. Les opportunités qu’offrent les vidéos sont multiples, et peuvent aisément s’adapter aux besoins de chaque annonceur.

L’adaptation du support aux appareils mobiles booste encore plus sa portée. Les marketeurs ont le choix entre :

  • Des vlogs (contenus vidéo enregistrés et distribués sur des blogs personnels ou professionnels).
  • Des versions publicitaires destinées à la sensibilisation.
  • Des vidéos invitant à la réflexion en abordant des études de cas ciblés.
  • Les tutoriels pouvant influencer la prise de décision des internautes.
  • Les contenus pratiques sur des services ou des produits.
  • Des interviews de prestataires ou d’équipes œuvrant en interne, dans le but de donner des informations sur des produits et des services proposés par l’annonceur.
  • Des vidéos de témoignages mettant en scène des utilisateurs satisfaits, dans le but d’instaurer la confiance avec la clientèle existante, comme celle potentielle.

Si les plateformes de distribution de vidéo sont nombreuses, YouTube reste encore le seul qui puisse réellement accroitre visibilité et taux d’engagement.

La plateforme de vidéos, propriété de Google depuis plus de 10 ans, fait actuellement partie des sites les plus visités, toutes catégories confondues. Le marketing mobile en 2018 doit donc jongler avec la disponibilité de YouTube.

Que les annonceurs se rassurent cependant : le site ne nécessite pas forcément de gros budgets pour cumuler les visite. La créativité et les idées originales suffisent pour s’y faire connaitre.

Le cas des vidéos en direct

Les plateformes sociales ont lancé un concept qui donne une nouvelle perspective sur les contenus vidéo.

Il s’agit des vidéos en direct, qui constituent un véritable phénomène auprès des communautés.

Plusieurs personnalités du web et entités professionnelles ont mis la nouveauté à contribution pour communiquer autrement.

Si plusieurs célébrités s’en servent pour répondre aux questions de leurs fans, les entreprises profitent du direct pour partager leurs activités ou les évènements en temps réel.

La portée des vidéos en direct dépasse les premières prévisions des experts en marketing mobile.

Il est ici important de signaler que le concept instantané et résonnant de la vidéo en direct n’était pas forcément bien perçu par les professionnels.

Sa popularité immédiate auprès des internautes en fait pourtant un impératif qu’il faudra maitriser pour établir un meilleur marketing mobile en 2018.

Vu du côté des annonceurs, ce type de vidéo est une occasion d’établir des liens avec leur cible, de leur montrer un aspect plus humain, plus proche, mais aussi plus authentique.

Le point de vue des internautes apporte une certaine continuité au ressenti des annonceurs, car les utilisateurs apprécient les directs pour la proximité qu’ils offrent.

Pour eux, c’est aussi une occasion de se sentir impliqué dans les activités et l’évolution de la communauté à laquelle ils s’identifient.

Pour le marketing mobile, cette nouvelle forme de vidéo nécessite une étude particulière, car elle attire 2 à 3 fois plus que les vidéos normales.

De même, le taux de réaction sur une vidéo en direct est 10 fois plus importante et plus rapide.

Le paiement mobile, indispensable en 2018

Paiement smartphoneIl y a encore une décennie, le paiement par mobile semblait être une utopie, et n’avait pas manqué de faire lever un sourcil aux annonceurs les plus sceptiques.

Si les solutions classiques ont d’abord pris le dessus pour les achats et transactions en ligne, le paiement mobile s’est vite imposé comme une alternative bien plus pratique.

Cela fait maintenant quelques années que le mode de transaction s’est concrétisé, mais devrait vraiment trouver son apogée au cours de l’année à venir.

Les grands acteurs du mobile ont, bien évidemment, été les premiers à se positionner ; à l’image de Samsung et son service Loopay, ou encore Google avec Android Pay, et bien entendu le géant Apple qui a très tôt annoncé Apple Pay.

Les organismes financiers ont également pris part au mouvement, et sont de plus en plus nombreux à établir des partenariats avec les entités commerciales de référence pouvant intégrer le paiement mobile.

La concrétisation de ce mode de paiement marque une évolution de taille pour mes mobiles, et notamment pour les applications qui devraient voir de nettes améliorations quant à la confidentialité des coordonnées bancaires, qui ne seront désormais plus nécessaires pour réaliser des opérations en ligne.

Il ne reste maintenant qu’à constater la migration des grandes entités commerciales vers le paiement mobile, facilitant les procédés et le suivi par les deux partis.

Prévoir l’internet des objets

Bien que les écrans mobiles offrent aujourd’hui de multiples possibilités aux annonceurs, les marges de manœuvre sont encore limitées.

L’internet des objets devrait y remédier, en proposant aux internautes de dénicher des contenus en dehors de leur zone de confort ou de leurs supports habituels.

L’internet des objets résonne comme une approche futuriste et irréaliste, mais risque pourtant bien de voir une première concrétisation en 2018.

En effet, l’année à venir devrait signer le début d’une utilisation significative d’objets connectés annexes.

Le marketing mobile ne doit donc plus viser uniquement sur l’optimisation des visuels sur smartphone. Il devra bientôt prendre en compte l’interaction entre les utilisateurs et les outils de reconnaissance vocale.

Le développement de ces ajouts devrait faciliter l’accès aux informations, mais aussi simplifier la consultation de différents supports grâce au concours d’assistants virtuels.

Si l’audience reste liée à un écran, elle sera beaucoup moins confinée.

La mise à disposition d’un contenu contextuel devrait ouvrir de nouvelles portes au marketing en général, et au marketing mobile en particulier.

Le marketing mobile, un moyen de communication direct avec les millennials

Les millennials représentent la génération hyper-connectée par excellence. Pour cette catégorie particulière d’internautes, le mobile n’est pas seulement un outil d’information : c’est aussi un gadget qui leur permet de s’exprimer librement.

Les annonceurs ont compris la portée qu’ils peuvent obtenir auprès de cette catégorie d’utilisateurs, et n’hésitent pas à mettre en place des procédés agressifs pour devenir les entités préférées des jeunes connectés.

Le but est principalement de s’approprier une cible qui augmente à vue d’œil, et qui dictera les nouvelles tendances à venir.

Il devient aujourd’hui indispensable de penser à attirer les tranches d’âge les plus jeunes, qui représentent les internautes les plus actifs et les plus influençables de la toile.

Pour les marketeurs, la combinaison de cette cible élargie, très réceptive au marketing sur mobile, est du pain béni.

Que ce soit pour trouver des communautés auxquels s’identifier, partager avec un groupe présentant les mêmes centres d’intérêt, ou tout simplement dénicher des pages pouvant aider leur scolarité, les millénials comptent majoritairement sur les contenus consultés sur mobile pour « dicter » leur attitude, leurs habitudes, ou plus simplement leur manière de consommer.

Plus d’un référenceur aura compris l’importance de se rapprocher de cette cible, et n’hésite pas à multiplier les stratégies pour s’imposer à leurs yeux via leurs portables.

Retenez également que les millénials représentent la nouvelle génération de décideurs, et compteront donc parmi les cibles phares de nombreuses plateformes et professionnels de référence dès 2018.

 

Infos confidentialité :
Si vous remplissez le formulaire de cette page avec votre adresse e-mail :
Vos données personnelles ne seront utilisées que pour vous faire parvenir des messages d’information.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien situé en bas de chaque message. Vos données sont conservées jusqu’au moment de votre désinscription.
Les données collectées sur cette page sont stockées par le sous-traitant systeme.io, dont la politique de confidentialité est disponible ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *