Comment optimiser chaque envoi de vos campagnes d’e-mailing

Ordinateur e-mailSi vous avez l’habitude d’effectuer des campagnes e-mailing, vous savez qu’il est compliqué d’obtenir un taux d’ouverture d’e-mail supérieur à 25%.

Cela dépend bien sûr de la qualité de votre cible et de sa segmentation. Vous aurez, sans doute, un bien meilleur taux sur une audience qui vous connaît et qui vous a déjà acheté un produit/service que sur une audience froide.

Il existe aussi d’autres taux à surveiller (taux de clics, taux de rebonds, taux de spam, etc…) mais le taux d’ouverture reste un élément important.

Plusieurs études sur le sujet montrent qu’un taux d’ouverture moyen tourne entre 20% et 30% selon l’industrie visée.

Vous avez donc, en moyenne, 75% des personnes ciblées qui ne vont jamais ouvrir votre e-mail.

Et pourtant, il existe des solutions simples pour les atteindre.

Il suffit de segmenter votre liste et de ne sélectionner que les personnes qui n’ont pas ouvert votre dernière communication. Vous pouvez ainsi les relancer sans qu’ils considèrent ceci comme de la sur-communication.

L’astuce pour relancer les non-ouvreurs

Voici deux petites astuces pour augmenter votre chance d’ouverture lors de ce second envoi.

1/ Changez le titre de votre e-mail

Si la personne n’a pas cliqué, c’est peut-être parce qu’elle n’a pas été attiré par le titre. Essayez une variante de votre titre original. Inutile de changer le contenu de l’e-mail puisque la personne ne l’a jamais consulté !

2/ Changez l’heure d’envoi

Si vous envoyez toujours vos communications à la même heure, essayez de changer l’heure lorsque vous ciblez les personnes qui n’ont pas ouvert votre premier mail.

Il existe cependant un bémol sur l’utilisation de cette stratégie. C’est la qualité de l’information vous disant si oui ou non l’e-mail a été ouvert.

En effet, de nombreux routeurs d’e-mails utilisent la même technique pour savoir si un message a été ouvert. Ils “cachent” une minuscule image de 1 pixel * 1 pixel.

Le problème c’est que certains opérateurs comme Gmail bloque ce genre d’images. Impossible de savoir si le courrier a été ouvert.

Vous risquez donc d’avoir une information vous disant que l’e-mail n’a pas été ouvert alors qu’il l’a été. Et vous allez donc renvoyer la communication a une personne qu’il l’a déjà eu.

C’est la raison pour laquelle, il n’est pas pertinent d’aller trop loin dans cette stratégie. Ne renvoyez pas d’e-mail aux personnes qui n’ont pas ouvert la deuxième missive. Vous risqueriez d’envoyer trois fois la même campagne à la même personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *